maia kowsky

15 octobre 2018

Miguel Hernandez

 

_josefinamanresasentadaenunrbolagostode1936faamiliamiguelherna_78a791a9

 

Josefina Manresa, le grand amour de Miguel Hernandez

 

CANCIONERO Y ROMANCERO DE AUSENCIAS...EXTRAITS

"Il y avait un trou peu profond.
Presque au cœur de l’ombre.
Aucun corps d’homme ne se serrait serré
dans cette ombre étroite.
Avec toi tout s’ouvrait
sur cette terre d’ombre.

Ma maison avec toi c’était
la chambre obscure.
Par toi dans ma maison entrait
l’éclat la lumière..."

 

 

 

Posté par maia kowsky à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 octobre 2018

"Potrai"

41985815_2049181835113458_8420369150009933824_n

photo Katia Chausheva 

 

"Tu pourras changer de visage / si tu veux que je parte / tu pourras changer de nom / si tu veux me renvoyer / tu pourras t'écrire sur le front / ce soir je n'ai envie de personne / mais jamais / jamais tu ne pourras me confondre..."

 

 

Posté par maia kowsky à 00:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2018

"Na stella"

"Na stella" est écrite en napolitain par Fausto Mesolella, le compositeur habituel du groupe Avion Travel. Tous les portraits sont de Katia Chausheva. Les illustrations encres, aquarelles, acryliques et trois photos sont de mon ami Francesco Pagni que je remercie.

La mélodie est douce et mélancolique, elle semble s'accorder assez bien avec l'idée de l'amour finissant suivi d'un autre amour naissant. Ainsi va la vie et la course des étoiles... C'est ce qui rend l'ensemble émouvant : vivre et rêver "quand même" malgré les chagrins et les ruptures...

 

 

 

Posté par maia kowsky à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 septembre 2018

"Bella cuore mio"

Dn9S5ZCWsAAHKtu

"Cielo scuro

Fertile pioggia

Terra gravida

D'ispidi versi

Zolfo e tabacco

Ombre di vino 

E ancora domani

Canteremo la terra"

Francesco Pagni (photo et poème)

 

« Bella Cuore mio »

Comme une petite robe inhabitée de Piero Pizzi Cannella garde le cœur battant d’une femme aimée,

La maison dans les collines désormais vide de vous, frémit toujours de votre absence,

En elle, palpitent mystérieusement vos présences parfumées de plénitude, hors du temps, dans la luxuriance apprivoisée de la Nature...

"E ancora domani, Canteremo la terra"

 

 

Posté par maia kowsky à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,