maia kowsky

18 août 2019

Pierre Bonnard, le temps arrêté.

 

Pierre_Bonnard,_1917_-_Femme_accoudée

 

"Je me souviens très bien qu'à cette époque je ne connaissais pas du tout l'impressionnisme et l'oeuvre de Gauguin nous a enthousiasmés pour elle-même, non contre quelque chose..." Pierre Bonnard

 

 

 

Playlist des peintres

 

 

Posté par maia kowsky à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2019

Les Mille et Une Nuits...

 

lPh0XWvcGJ_5oGg198aRFP74W7k@600x449

 

Shéhérazade n’était pas la plus jeune, ni la plus belle, mais elle connaissait le pouvoir des mots et savait en user…Jour après jour, nuit après nuit, elle charma le Sultan, le tint en haleine, et fit en sorte qu’il ne pourrait plus jamais prendre dans ses bras une autre femme sans être harcelé par le souvenir magique de Shéhérazade. Elle était si vive, si captivante, et si lumineuse, qu’il n’envisageait plus une seule nuit sans elle… Tout le jour il attendait la suite du conte, mais pas seulement… tout le jour, il attendait le visage de la belle, ses mains comme des oiseaux, sa voix comme une musique, et son corps comme un alcool fort… Toute la personne de Shéhérazade était une drogue mystérieuse, subtile et douce, dont il ne pourrait plus jamais se passer…

 

 

 

 

Posté par maia kowsky à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 août 2019

Poème pour la baleine blanche...

Baleine

 

Poema di mare

Evapora nel cielo

Scarabocchio di vento

Per la balena bianca

Tecnica mista su legno Cm 100x100 Luglio '19

 

Poème marin / Evaporé dans le ciel / Gribouillage de vent / Pour la baleine blanche

Tableau et poème de Francesco Pagni ©     

 

 

 

 playlist de Francesco

 

 

Posté par maia kowsky à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 août 2019

Par toi...

 

5i4Xe_zUzIWb3JoDJC40saNee3g

 

" Par toi je vais de la lumière à la lumière

De la chaleur à la chaleur

C'est par toi que je parle et tu restes au centre

Comme un soleil consentant au bonheur."

Paul Eluard

(peinture : Joan Mirò : Baigneuse (1924) 

  

 

Posté par maia kowsky à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]