maia kowsky

14 mai 2019

Le retour d'Ulysse...

 

478459_435924266434895_292946123_o

 

"Loin de son île, Ulysse pensait à ses oliviers, à  ses vignes, à tout ce qui faisait de son royaume un paradis… 

Ulysse se languissait de ses plantations, songeait aux labours, à la taille, aux récoltes joyeuses. Il s’inquiétait des caprices du ciel, du vent mauvais, de la sécheresse. Il imaginait les ruches au verger d’agrumes, et se souvenait de l’exquise douceur du miel que produisaient ses abeilles. Il songeait avec mélancolie aux trésors de sa terre lointaine, ils étaient sa seule vraie richesse et son bonheur, ils étaient son royaume et son refuge, sa consolation, son apaisement, loin des tracasseries et  des conspirations…

Ulysse voulait la paix, la tendresse perlée des olives, la générosité des grappes abondantes du vignoble, le chant lancinant et têtu des abeilles… Au diable la navigation aventureuse, les amours décevantes, les intrigues et les complots sordides  !.. 

L’idéal mille fois  imaginé en exil, était de prendre enfin Calypso sous les citronniers… la prendre et la garder dans son paradis parfumé …" eva ©

  

 

 

Posté par maia kowsky à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2019

"Correspondances" Baudelaire

 

Lyons 05

 

La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.

                                                                                                                               Charles Baudelaire (Spleen et Idéal)

 

 

 

 

Posté par maia kowsky à 10:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 avril 2019

L'autre Voyage...

 

DSC00313a

 

J’ai besoin du génie des autres comme l’air que je respire. L’art est salvateur : quand on n’a plus rien, on a encore cela qui est l’Essentiel : la folie de ceux qui ont tout donné absolument… En Peinture, en Musique, en Poésie… (eva)

  

 

Posté par maia kowsky à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2019

De velours noir...

7581fdb7f8c3e0565d4ae6c662f7586a

 

Peinture Diego Rivera

 

L'arum est le symbole de l'âme. Tout comme le lys, ses grandes fleurs blanches étaient très courantes dans les années 1900 lors des cérémonies religieuses importantes comme les mariages, les fiançailles ou encore les communions.

La douce tristesse de la mélodie et l'émotion naïve des paroles interprétées par Paco Ibañez, est un hymne tendre à la femme sud-américaine...

  

Posté par maia kowsky à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,