16 août 2019

Les Mille et Une Nuits...

    Shéhérazade n’était pas la plus jeune, ni la plus belle, mais elle connaissait le pouvoir des mots et savait en user…Jour après jour, nuit après nuit, elle charma le Sultan, le tint en haleine, et fit en sorte qu’il ne pourrait plus jamais prendre dans ses bras une autre femme sans être harcelé par le souvenir magique de Shéhérazade. Elle était si vive, si captivante, et si lumineuse, qu’il n’envisageait plus une seule nuit sans elle… Tout le jour il attendait la suite du conte, mais pas seulement… tout le jour, il... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2019

Poème pour la baleine blanche...

  Poema di mare Evapora nel cielo Scarabocchio di vento Per la balena bianca Tecnica mista su legno Cm 100x100 Luglio '19   Poème marin / Evaporé dans le ciel / Gribouillage de vent / Pour la baleine blanche Tableau et poème de Francesco Pagni ©             playlist de Francesco    
Posté par maia kowsky à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 août 2019

Par toi...

    " Par toi je vais de la lumière à la lumière De la chaleur à la chaleur C'est par toi que je parle et tu restes au centre Comme un soleil consentant au bonheur." Paul Eluard (peinture : Joan Mirò : Baigneuse (1924)      
Posté par maia kowsky à 16:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juillet 2019

La-la... bye !

       Egypte (vers 700-900) Frise à décor d'animaux : lièvre et chien (pin d'Alep)       "Un jour où y'en aura marre, cartons, valises, départ, un jour, bye-bye ! plus de grimaces, plus de la-la-bye !..."    
Posté par maia kowsky à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2019

Matteo Massagrande, l'essence de la Lumière et du Silence...

    "...des poissons d’argent et d’or peuplèrent la rivière, du sein de laquelle sortit peu à peu un murmure qui s’enfla à la longue en une mélodie berçante, plus divine que celle de la harpe d’Eole, plus douce que tout ce qui n’était pas la voix d’Eléonora…"        
Posté par maia kowsky à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2019

Bab'Ilil, la porte du Dieu

    Photo Thami Benkirane.   "Et j’ai réalisé avec effarement que, gardien de la porte du Dieu, tu te tiens devant moi, depuis le début, derrière la porte de la mort. A l’inverse de tous les autres pères qui sont – pour leur enfant – un rempart contre la mort, tu as toujours été pour moi une invitation élégante et muette, un encouragement séducteur et tendre à franchir cette porte de la mort.  Invitation, encouragement, ou interdiction formelle ? Ton silence assourdissant et insupportable serait-il... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 juillet 2019

Vanità !

    "Lei non sa  Che è solo un altro imbroglio e tu lo chiami amore"...  Tu ne sais pas que c'est juste un autre imbroglio... et tu appelles ça de l'amour  ! (video : mariage à Taormina)      
Posté par maia kowsky à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juillet 2019

Cerf-volant...

    Je suis le Cerf-volant échevelé, épris de liberté, courtisé par le Vent…  Je suis le Cerf-volant écervelé, qui vagabonde joyeusement, sans but, sans autre raison que le plaisir de celui qui tient, en bas, mon fil fragile... Je suis dans le ciel bleu, pour le plaisir des yeux de mon Amour, je vole dans la lumière pour le plaisir de son esprit, je suis l’illusion de la liberté… Je suis le Cerf-volant multicolore, objet de peu de valeur et presque inutile, insouciant et léger, léger et fragile, fragile et... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2019

Joaquín Sorolla y Bastida

    "Je déteste les ténèbres. Claude Monet a déjà dit que la peinture en général n'était pas assez éclairée. Je suis d'accord avec lui. Cependant, nous, les peintres, ne pouvons jamais reproduire la lumière du soleil telle qu'elle est réellement. Je ne peux que m'approcher de la vérité."        
Posté par maia kowsky à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2019

"La vie ne vaut rien"

         
Posté par maia kowsky à 10:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :