04 novembre 2018

Saul Leiter, "Come di Pioggia"

      "Je suis sensible à une certaine ambiguïté dans la photographie, ne pas être certain de ce que l’on voit... Lorsqu’on ne sait pas pourquoi le photographe a pris une photographie, que l’on ne sait pas pourquoi on la regarde, et puis subitement, on découvre quelque chose, on se met à voir. J’aime cette confusion. “Saul Leiter” Catalogue d'exposition - Steidl - janvier 2008   
Posté par maia kowsky à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 octobre 2018

Nient' altro che fiori...

  photo Francesco Pagni © "...e poi viene un giorno / che a guardarlo passare / sembra il giorno di un altro / e di un altro le cose da fare / e di un altro la voce / e anche l'ombra sui muri / e di un altro anche i fiori / che ho preso per te..."        Play list de Francesco Blog de Francesco    
Posté par maia kowsky à 10:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2018

"Potrai"

photo Katia Chausheva    "Tu pourras changer de visage / si tu veux que je parte / tu pourras changer de nom / si tu veux me renvoyer / tu pourras t'écrire sur le front / ce soir je n'ai envie de personne / mais jamais / jamais tu ne pourras me confondre..."    
Posté par maia kowsky à 00:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 septembre 2018

"Na stella"

"Na stella" est écrite en napolitain par Fausto Mesolella, le compositeur habituel du groupe Avion Travel. Tous les portraits sont de Katia Chausheva. Les illustrations encres, aquarelles, acryliques et trois photos sont de mon ami Francesco Pagni que je remercie. La mélodie est douce et mélancolique, elle semble s'accorder assez bien avec l'idée de l'amour finissant suivi d'un autre amour naissant. Ainsi va la vie et la course des étoiles... C'est ce qui rend l'ensemble émouvant : vivre et rêver "quand même" malgré les chagrins... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 août 2018

Lasciami andare...

  photographie Edouard Boubat "Ci sono certi sguardi di donna che l'uomo amante non scambierebbe con l'intero possesso del corpo di lei. Chi non ha veduto accendersi in un occhio limpido il fulgore della prima tenerezza, non sa la più alte delle felicità umane..." Gabriele d'Annunzio.      
Posté par maia kowsky à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 août 2018

20 mila leghe (in fondo al mare)

  "Un jour dans la mer de notre pays La Ionienne exigea de rester seule  La Tyrrhénienne le voulut aussi  Comme la Mer de Sardaigne et puis l'Adriatique  Bref - on ne se mélange pas - Grondaient les eaux des bas-fonds  - que chacune reste ancrée à son poste  et ne baigne que son sable natal - "        
Posté par maia kowsky à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 juillet 2018

Vitamia...

    La chanson est très belle, la voix de Gianmaria en confidence, illustrée par les dessins, photos et peintures de Francesco qui font sens... Il y a toujours un moment de la vie où l'on appelle des jours anciens, des instants perdus, de ceux si importants parce qu'ils sont fondateurs du moi intime, du moi profond... si essentiels qu'on voudrait les garder vivaces... Alors, on n'a pas d'autre remède que demander à grands cris muets la résurgence de ces arcanes aux ressorts vitaux...        ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 09:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2018

Di niente, metà...

  "Di niente, metà" Gianmaria Testa, Photos Katia Chausheva ©    
Posté par maia kowsky à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2018

"Nouveau"

    "Nouveau qui te laisse un goût dans la bouche nouveau comme le mot que je ne connais pas nouveau si j'appelle et que tu ne réponds pas très fort, de plus en plus fort je t'appellerai..."       
Posté par maia kowsky à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2018

Avrei voluto baciarti...

    photo Katia Chausheva       
Posté par maia kowsky à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,