27 mai 2019

"Escucha abandonada"

  "Ecoute, abandonnée" Enveloppée par l'air du matin en fête, Entre rires et musiques,  Carillons et joie, Oublie l'homme  qui jusqu'à hier te faisait du mal. Comme un malheur.    Chante, ris, joue, Parie sur l'oubli, pour t'habituer ainsi,   à cette saveur amère qui s'appelle tristesse, et qui surgit toujours lorsque l'amour s'en va.  José Agustin Goytisolo  
Posté par maia kowsky à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 février 2019

"Yo amaba aquella casa" José Agustín Goytisolo

    C'est ici un merveilleux poème mis en musique par Paco Ibañez. La métaphore est double : "J'adorais cette maison" : j'adorais cette femme, ma mère qui ETAIT la maison (la Mère, traditionnellement est le pilier essentiel de la Maison, de la famille) Les cistes, arbrisseaux méditerranéens sont pyrophytes : ils ont la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Le poème de José Agustín Goytisolo indique bien que les bombardements de Barcelone furent si destructeurs que même... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 février 2019

Paroles pour Julie...

    José Agustín Goytisolo né à Barcelone le 13 avril 1928, fut très affecté par la mort de sa mère Julia en mars l938 sous les bombardements franquistes alors qu’il n’avait que 10 ans. En sa mémoire, il écrivit ce poème, et prénomma sa fille Julia. La vie est belle, tu verras Comment, en dépit des chagrins, Tu auras des amis,  Tu auras de l'amour, Tu auras des amis... Ne te livre  jamais, ni ne t'écarte du chemin,  ne dis jamais : Je n'en peux plus, je reste là ! Je reste là... ... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 09:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,