15 mai 2018

Les Horloges d'Amour de Titi Parant.

  "C'est un poignard dans l'âme cet amour, que j’ai pour toi Si je l'enlève, ça me tue, si je le laisse, je meurs… Je t'ai tant aimé ! De tant d'illusions évanouies il ne reste dans ma vie que les espoirs perdus."   
Posté par maia kowsky à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2018

Lucio Fontana

    Au commencement était un sculpteur classique, travaillant sur des motifs antiques ou religieux, avec déjà, tout de même, un renoncement à la ligne claire des volumes, ayant déjà un goût prononcé pour les scories, les éclats émaillés, les pointes de matières supplémentaires. Les silhouettes comme explosées de l'intérieur, poussées vers l'extérieur par un excès de matière (pulsion). Cette remarque n'est pas sans intérêt dans l'abord de la naissance des trous (buchi) . Si les sculptures figuratives sont éclatées et... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 17:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2018

Alberto Burri

    Aussi étrange que cela puisse paraître, l'expérience dramatique et douloureuse d'être un prisonnier de guerre dans un camp américain est devenu un catalyseur pour l'évolution de ce jeune médecin italien, dont la première des oeuvres a été réalisée alors qu'il était emprisonné. Sachant cela, on considère les matériaux humbles de ses premières oeuvres, et on imagine les privations subies au cours de cette période de captivité. Mais le plus extraordinaire, c'est qu'il réussit à créer, avec des matériaux limités, une... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2018

Tàpies et la contemplation du mur...

    "La poésie c'est la vie, et l'Art la conscience du monde" Antoni Tàpies, poète de la matière        
Posté par maia kowsky à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 décembre 2017

"vivre comme l'arbre"...

    "Si malgré ce temps qui est là, je vous disais dans mon esprit, un an, deux ans, dix ans ne sont rien, qu'être artiste ce n'est pas compter, mais vivre comme l'arbre sans presser sa sève, attendre l'été, et l'été vient, mais qu'il faut avoir de la patience, de la patience..." Nicolas de Staël         
Posté par maia kowsky à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 août 2017

Jazz

    Peinture sur bois de la série "Jazz"  Francesco Pagni © Combustions et graffiti              
Posté par maia kowsky à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juillet 2017

Conversation avec Antoni Tápies

    2009.Technique mixte sur bois.Ciment, plâtre syntétique, sable, peinture acryilique (cm 20x120) Francesco Pagni ©   "Je pense qu’une œuvre d’art devrait laisser le spectateur perplexe, le faire réfléchir sur le sens de la vie. Nous savons tous que, grâce aux annonces, à la propagande, à la publicité et à la consommation telle que nous la suggèrent constamment les moyens de consommation de masse, les individus se retrouvent dans un état d’aliénation de plus en plus grave. Je crois que l’artiste est... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juillet 2017

Eden

  "Sono mare, sono sale... Sono blu, Sono nuvola, Sono aria, Sono pesce, Sono alga, Sono vento, Sono ! " Acrilico cm100x100 Francesco Pagni ©   "La mer était douce, tiède, le soleil léger maintenant sur les têtes mouillées, et la gloire de la lumière emplissait ces jeunes corps d'une joie qui les faisait crier sans arrêt. Ils règnaient sur la vie et sur la mer, et ce que le monde peut donner de plus fastueux, ils le recevaient et en usaient sans mesure, comme des seigneurs assurés de leurs richesses... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 15:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juillet 2017

Les noces du ciel et de la mer

    ..E la nuvola s'innamorò/della piccola onda/il mare indossò/il suo manto verde/il cielo donò il suo blu/ E festa fù..  (...Et le nuage s'éprit de la petite vague, la mer revêtit son manteau vert, le ciel fit don de son Bleu, et ce fut la fête !) Photo et poème © Francesco Pagni      Acrylique sur toile « Onda di cielo che si crede mare / Grido di mare che ama il cielo / A piedi nudi nello stupore » Francesco Pagni © Le poème de Francesco dit "le désir" du ciel et de la mer de se... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 14:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juillet 2017

Hommage à Giorgio De Chirico

  foto © Francesco Pagni     "Vie silencieuse, Écouter, Entendre, Apprendre à exprimer la voix cachée des choses, voilà le chemin et le but de l’art." (Giorgio de Chirico)   foto © Francesco Pagni    "La matrice spirituelle du sentiment métaphysique du monde est faite du singulier mélange entre les débordements de l’imagination et la maîtrise glaciale de la géométrie, entre l’exaltation visionnaire d’une page de Nietzsche et le souffle d’éternité d’une fresque de Piero della... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,