24 avril 2018

Amanece...

  Folle et douce, elle rêve, folle et douce, elle veille... Ce n'est rien de plus qu'un songe, Rien de plus qu'un fil ténu mais fort comme l'airain...  fil tendu dans les blancs de tes nuits, pour deux funambules anonymes et silencieux… (huile sur toile) Ricardo Fernández Ortega, pintor, Mexique       Les textes d'eva sont inspirés des titres du peintre Ricardo Fernández Ortega   
Posté par maia kowsky à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 avril 2018

Comme une Amérique...

    "De tous mes rêves, de mes mirages, c'est toi la plus  improbable, île perdue dans le  bleu, retrouvée mais  inaccessible..." Gianmaria Testa (dessin d'Egon Schiele)      
Posté par maia kowsky à 22:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 avril 2018

"Un peu au-delà de la mer"

  "Un peu au-delà de la mer Il y a une terre lumineuse qui ignore les frontières et les digues Un peu au-delà de la mer il y a une terre lumineuse qui ne sait rien des nuits trop noires. Un peu au-delà de la mer il y a une terre sincère comme les yeux de ton fils quand il rit. Si tu veux, restons ensemble encore ce soir... Si tu veux, restons ensemble encore ce soir..." Gianmaria Testa illustrations Francesco Pagni ©      Francesco Pagni : playlist   Blog de Francesco : ici
Posté par maia kowsky à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2018

"Per accompagnarti"

    photographie de Katia Chausheva ©  "Je t'accompagnerai jusqu'à la fin de notre jour étrange je t'accompagnerai pour cet espèce de secret que tu as dans les yeux..." Gianmaria Testa          
Posté par maia kowsky à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2018

Istanbul avec Pierre Loti

    Le 10 sept 1903, à 53 ans, Pierre Loti retourne à Constantinople pour la 6ème fois. Il écrit : "Je m'obstine à voir Stamboul comme il n'est plus, il s'écroule, il est fini. Maintenant il faut une complaisante et continuelle sélection de ce qu'on y regarde, des coins que l'on y fréquente ; sur la hauteur, les mosquées tiennent encore, mais tous les bas quartiers sont déjà minés par le "progrès" qui arrive à grand train avec sa misère, son alcool, sa désespérance et ses explosifs. Le mauvais souffle d'Occident a passé... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 09:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2018

"Chambres secrètes"

         
Posté par maia kowsky à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2018

"Extra-muros" Gianmaria Testa

    "Ton amour, Amor, sent la peinture fraîche qui rénove les vieux volets et les balcons, qui les assainit de la rouille la plus tenace..."       
Posté par maia kowsky à 17:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2018

Inventaire de Printemps...

    Sono andato al mercato degli odori E ho rubato un po di primavera La spalmerò sul pane questa sera E poi mi ubriacherò Con un bicchier di vento E tanto mare Francesco Pagni (foto e parole)    "Une pierre deux maisons trois ruines un jardin des fleurs un raton laveur une douzaine d'huîtres un citron un pain un rayon de soleil une lame de fond six musiciens une porte avec son paillasson un monsieur décoré de la légion d'honneur un autre... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2018

"Yo seré a tu lado"

    Je serai à ton côté, silencieuse, sans pensées, sans mots, sans désirs… je saurai seulement t’aimer… "Yo seré a tu lado" Paco Ibáñez chante un poème d'Alphonsina Storni, Photos de Katia Chausheva ©      
Posté par maia kowsky à 16:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,