28 mai 2018

...

    "Toute beauté est joie qui demeure" John Keats.      
Posté par maia kowsky à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mai 2018

"Forse qualcuno domani..."

      "Peut-être quelqu'un demain oubliera à la porte de chez lui une lumière..." (Ci- dessus : estampe d'Hokusai)       
Posté par maia kowsky à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mai 2018

La surface de la mer...

  Nature morte de David Ligare   "La surface de la mer est un plafond au-dessus de la profondeur." Erri De Luca         
Posté par maia kowsky à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mai 2018

Les Horloges d'Amour de Titi Parant.

  "C'est un poignard dans l'âme cet amour, que j’ai pour toi Si je l'enlève, ça me tue, si je le laisse, je meurs… Je t'ai tant aimé ! De tant d'illusions évanouies il ne reste dans ma vie que les espoirs perdus."   
Posté par maia kowsky à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2018

"Tus ojos me recuerdan"

    "Tes yeux me rappellent les nuits d'été, nuits noires sans lune, rivage à la mer salée, et une étoile étincelante dans un ciel noir et bas.   Tes yeux me rappellent/les nuits d'été. Et ton visage sombre, les blés brûlés d'un soupir de feu des champs matures. Tes yeux me rappellent les nuits d'été.   De ton visage sombre, de ton rêve gitan, de ton ombre Je veux remplir mon verre. Je vais m'enivrer par une nuit d'un ciel noir et bas, chanter avec toi, rivage à la mer salée, une chanson qui... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 avril 2018

Amanece...

  Folle et douce, elle rêve, folle et douce, elle veille... Ce n'est rien de plus qu'un songe, Rien de plus qu'un fil ténu mais fort comme l'airain...  fil tendu dans les blancs de tes nuits, pour deux funambules anonymes et silencieux… (huile sur toile) Ricardo Fernández Ortega, pintor, Mexique       Les textes d'eva sont inspirés des titres du peintre Ricardo Fernández Ortega   
Posté par maia kowsky à 17:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 avril 2018

Comme une Amérique...

    "De tous mes rêves, de mes mirages, c'est toi la plus  improbable, île perdue dans le  bleu, retrouvée mais  inaccessible..." Gianmaria Testa (dessin d'Egon Schiele)      
Posté par maia kowsky à 22:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
16 avril 2018

"Un peu au-delà de la mer"

  "Un peu au-delà de la mer Il y a une terre lumineuse qui ignore les frontières et les digues Un peu au-delà de la mer il y a une terre lumineuse qui ne sait rien des nuits trop noires. Un peu au-delà de la mer il y a une terre sincère comme les yeux de ton fils quand il rit. Si tu veux, restons ensemble encore ce soir... Si tu veux, restons ensemble encore ce soir..." Gianmaria Testa illustrations Francesco Pagni ©      Francesco Pagni : playlist   Blog de Francesco : ici
Posté par maia kowsky à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2018

"Per accompagnarti"

    photographie de Katia Chausheva ©  "Je t'accompagnerai jusqu'à la fin de notre jour étrange je t'accompagnerai pour cet espèce de secret que tu as dans les yeux..." Gianmaria Testa          
Posté par maia kowsky à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2018

Istanbul avec Pierre Loti

    Le 10 sept 1903, à 53 ans, Pierre Loti retourne à Constantinople pour la 6ème fois. Il écrit : "Je m'obstine à voir Stamboul comme il n'est plus, il s'écroule, il est fini. Maintenant il faut une complaisante et continuelle sélection de ce qu'on y regarde, des coins que l'on y fréquente ; sur la hauteur, les mosquées tiennent encore, mais tous les bas quartiers sont déjà minés par le "progrès" qui arrive à grand train avec sa misère, son alcool, sa désespérance et ses explosifs. Le mauvais souffle d'Occident a passé... [Lire la suite]
Posté par maia kowsky à 09:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,